dimanche 23 déc. 2012

De retour des Caraïbes

Guadeloupe_01

6746km de l'aéroport d'Orly à celui de Pointe-à-Pitre.
Une durée de vol comprise entre 8h15 et 8h30.
5 heures de décalage horaire (en décollant à 11h d'Orly le 9 décembre dernier, l'arrivée eut lieu à Pointe-à-Pitre à 15h heure locale).
Une trentaine de degrés de gagnés entre Paris et la Guadeloupe...
14 jours passés sur place, avec pour camp de base le Jardin des Colibris, près de Deshaies, sur Basse-Terre (dans un gîte fort agréable et avec un propriétaire aux petits soins et toujours de bon conseil).
Une fois sur place, 904 km parcourus en Kia Picanto, principalement sur les routes de Basse-Terre (et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'en Picanto, on ne fait pas les fiers lorsque l'on croise un pick-up ou un bus qui roule à toute berzingue au milieu de la route...)
Mais également, la location d'un bateau de 100CV pour toute une journée en mer... et un petit scooter de 50cm3 pour une journée aux Saintes...
4 espèces de bestioles nourries au cours de nos pérégrinations : les chats des propriétaires du Jardin des Colibris... rien qui sorte de l'ordinaire jusque là... mais également les colibris et les sucriers qui habitent la propriété, ainsi que les raccoons du Parc zoologique des Mamelles et les loriquets du Jardin Botanique (avec quelques griffures récoltées au passage...)
Et combien de plaisirs culinaires ? Hum... La noix de coco caramélisée, la confiture de noix de coco, la glace à la noix de coco de la-mamie-guadeloupéenne-qui-parle-uniquement-créole-du-bord-de-la-plage... Hum... Les fruits de la passion (ou maracuja) frais, le colombo de poulet, les brochettes de poissons... Et... oh... Le vieux rhum, les ti-punchs, le rhum-coco...

Guadeloupe_02

Et tout de même, quelques mails circonflexiens au milieu de tout cela et au passage, deux validations de dates pour la quatrième tournée languedocienne de la Compâgnie ! Va d'ailleurs falloir mettre le site de Cîrconflexe à jour... :)
Mais dans l'immédiat, place aux fêtes de fin d'année !
Et retour au taf début janvier...

PS : Quant à la lecture de La Divine Comédie, les choses avancent doucement...

mardi 06 nov. 2012

Préparez vos listes !

L'hiver est déjà là... Ou presque... Les fêtes de Noël approchent. Si, si, regarde dans ta boîte aux lettres ami lecteur, les catalogues de Noël ont commencé à arriver et, éventuellement, à remplir ta poubelle.
En tous les cas, Monsieur Paul Emploi est là pour nous le rappeler, nous comédiens qui recevons par mail des sélections d'offres d'emploi. La preuve, les annonces de Père Noël (que je reçois, oui, parce que les alertes mail de Monsieur Paul Emploi ne font pas la différence entre UN comédien et UNE comédienne... et de toutes façons, les galeries marchandes recherchent rarement des Mères Noël). Bref ! Dans un français qui n'hésite pas à s'affranchir du carcan de la grammaire, voici une des annonces que j'ai reçues pas plus tard qu'hier...

"POSER COSTUME EN PERE NOEL POUR LA P HOTO DE NOEL EN GALERIE MARCHANDE(93 390CLICHY SOUS BOIS) MESURER 1M75 MI NIMUM -POIDS 80KG MINIMUM"

Ah... La magie de Noël...

jeudi 19 juil. 2012

Nouveau blog

La Compâgnie Cîrconflexe dispose désormais de son propre blog. Ici. Ce qui est plutôt une bonne chose puisque ce blog-ci commençait très nettement à faire figure de succursale officielle de Cîrconflexe. Comme si ma vie se résumait à la Compâgnie. Mais pas du tout ! Tenez, demain par exemple, je pars m'oxygéner et découvrir ce qui se fait de mieux en matière de... théâtre de rue... au festival Chalon dans la Rue... Rien à voir avec le travail que la Compâgnie mène actuellement dans le domaine du théâtre de rue, et encore moins avec le fait que nous espérons bien avoir l'occasion de présenter l'une ou l'autre de nos créations à ce festival un jour prochain... Alors c'est officiel, ce blog redevient donc purement nombrilistico-nombriliste.
...
Ou pas.
...
On verra.

samedi 05 mai 2012

De Florence à Paris

FirenzeVSParis

Firenze... De la marche à pied, un musée, un expresso, encore de la marche à pied, un nouvel expresso, non, un cappuccino, une pizza, deux pizzas, trois pizzas, de la marche à pied, un plat de pâtes, un expresso, une glace, deux glaces, trois glaces, quinze glaces, un musée, de la marche à pied, une escapade d'une journée à Sienne... avec un expresso, une pizza... mais pas de glace... tiens ? Encore et toujours de la marche à pied, mais heureusement, tiens, un expresso dans un café pour se reposer un peu...
Et au détour d'une rue, un panneau de sens interdit qui ne ressemble pas tout à fait aux autres... Et tout près, un atelier. Fermé. Mais à travers la porte vitrée, ce sont de nombreux détournements de panneaux de signalisation qui se laissent entrevoir.
A peine de retour à Paris, un rendez-vous me conduit à passer près du Louvre et là, que vois-je ?! Le même panneau de sens interdit si joliment détourné !
Et moi, ce genre de coïncidence, ça me met de bonne humeur. Oui, oui, oui. Par contre, cette fois, c'est sûr, des recherches s'imposent.
Alors.
D'après un article trouvé ici, l'homme qui se cache derrière tout cela est un certain CLET. Français, il habite en Italie depuis 18 ans.... et dispose d'un atelier à Florence depuis 2005 ! Hé, hé... Mystère éclairci. Je me sens bien. Et je vais faire beaucoup plus attention aux panneaux à partir de maintenant.

lundi 26 mar. 2012

Retour aux sources ?

Un de mes premiers souvenirs en matière d'arts de la rue ? Une représentation d'un spectacle du Royal de Luxe sur la place Jean Jaurès, à Ramonville-Saint-Agne, tout près de Toulouse, lors d'un festival de rue. Ce spectacle s'intitulait La véritable histoire de France et avait pour décor un immense livre. En tous les cas, à l'époque - je devais avoir 8 ou 9 ans - il m'a semblé immense... Je garde des images en tête : de comédiens qui courent dans tous les sens, de la fumée, un jet de faux sang digne des Monty Python suite à un bras coupé (à moins qu'il n'ai s'agit d'une jambe ?) Du bruit, de la fureur, des rires, et ma bouche de petite fille grande ouverte devant un tel spectacle ! Ce spectacle a d'ailleurs marqué la mythologie familiale qui a également retenu les pleurs de mon petit frère alors âgé de quatre ans...
Et le festival lui-même ? Et bien il existe toujours. Alors bien sûr, lorsque ce soir, je mets la dernière touche au dossier que je dois envoyer demain au nom de la Compâgnie Cîrconflexe afin de proposer nos spectacles pour la programmation de l'édition 2012... Je ne peux pas m'empêcher de croiser les doigts pour que nous soyons retenus. Je croise les doigts à chaque candidature, mais là... ils sont un petit peu plus croisés que d'habitude. Bon. Le festival a lieu en septembre alors il va sans aucun doute falloir patienter un peu avant de savoir si oui ou non Cîrconflexe y sera. Cela va faire long avec les doigts croisés. Mais je commence à être habituée.

dimanche 04 mar. 2012

Février ? Ah non, mars !

Fevrier 2012

Il avait beau faire 29 jours, je ne l'ai pas vu passer. Probablement parce que le mois de février a été fort chargé...
Cîrconflexe a pris livraison auprès du métallier qui l'a réalisée de la nouvelle carriole qui sera utilisé pour les bonimenteurs en 2012. Bon, depuis la photo prise le jour même et qui se trouve ci-dessus, nous avons commencé à l'habiller : planches de bois teintées au brou de noix, nouveaux pneu, etc. Mais il reste encore du travail d'ici la représentation prévue le 13 avril prochain à la MJC de Chaville... (le mois de mars va passer vite lui aussi...)
J'ai pris un an de plus. Ce sont des choses qui arrivent... :)
J'ai été privée de bureau pendant plusieurs semaines pour cause de travaux dans la cuisine. Mon bureau a - entre autre - accueilli un four et un micro-onde. Pas facile de poser un ordinateur.
Cîrconflexe a passé une semaine en résidence chez Créa, tout près de Caen.
Et dans les tous derniers jours du mois, Cîrconflexe est parti à la recherche d'un nouveau comédien prêt à intégrer la Compâgnie autour d'une série de cafés, cafés allongés, noisettes, chocolats, thés, mais également, c'est vrai, de boissons gazeuses qui sont paraît-il synonyme d'ouvrir du bonheur, et parfois, en fin de journée, d'un demi ou deux parce qu'il fallait bien ça... Je ne ferai pas durer le suspens, nous avons trouvé et nous en sommes très contents !
Place au mois de mars. Go, go, go !

dimanche 01 janv. 2012

2012 !

Brasserie l'Ouest

Aujourd'hui, rien qui soit en rapport avec le boulot-qui-est-aussi-une-passion-mais-tout-de-même-quel-courage-de-vouloir-vivre-de-ce-métier-ah-là-là-d'autant-plus-que-l'époque-est-difficile. Non, juste l'envie de te souhaiter une très bonne année 2012, toi ami lecteur qui passera peut-être par là et prendra le temps de lire ce billet. Personnellement, j'ai terminé 2011 quelque part du côté de Lyon, dans une brasserie ma foi fort sympathique et dans laquelle je retourne donc de temps en temps pour vérifier si la qualité se maintient. On n'est jamais trop prudent.
Place désormais à 2012. Et dés demain, retour au taf. Même si, en fin de compte, cela ne s'est pas vraiment arrêté. Hé, hé.

mardi 29 nov. 2011

Ah Ah Ah ! (rire nerveux)

Mail reçu de mon décidément inénarrable ami Monsieur Paul Emploi :

Bonjour madame Emeline Coquet,
Pôle Emploi réalise une enquête sur le devenir des demandeurs d'emploi après leur sortie du chômage.
Vous avez été sélectionné(e) au hasard pour être interrogé(e) sur le motif de votre sortie.
Cette enquête s'adresse uniquement à madame Emeline Coquet dont nous avons enregistré une sortie du chômage en septembre 2011.
Veuillez cliquer ici pour accéder à l'enquête qui ne vous prendra que 2 minutes.

Non, Monsieur Paul Emploi, je ne suis pas "sortie du chômage" de toutes façons, je n'y suis pas vraiment, d'ailleurs, tu le sais ça, Monsieur Paul Emploi, tu n'as qu'à te vérifier mes actualisation mensuelles... bref). Par contre, tu as voulu me radier parce que j'avais déménagé. Rhooo. Et tu es en train de tenter une nouvelle tentative de radiation parce que, paraît-il, je ne suis pas venue à un rendez-vous de suivi dans ma nouvelle agence, rendez-vous que tu avais fixé avant de l'annuler toi-même. Rhooo. Mais on va finir par s'entendre. Si, si.

mardi 11 oct. 2011

Sacré Paul Emploi

Une inscription chez Monsieur Paul Emploi il y a environ deux ans (parce que j'avais envie de pouvoir entrer à la piscine gratos...)
Un transfert chez son pote Monsieur Paul Emploi Spectacles au bout d'un peu plus d'un an.
Quatre ateliers. Quatre. Oui, quatre.
Cette semaine, mon premier rendez-vous avec un conseiller de Monsieur Paul Emploi Spectacles enfin planifié.
Sauf qu'en fait, ce rendez-vous n'aura pas lieu.
Parce qu'en déménageant de Paris à Vincennes, je ne peux plus dépendre de Monsieur Paul Emploi Spectacles.
J'ai donc gagné le droit de me ré-inscrire chez Monsieur Paul Emploi tout court.
Et il s'agit bien d'une ré-inscription et non d'un transfert car dans un accès de zèle, j'ai effectué mon changement d'adresse par internet et non par téléphone. Donc j'ai été radiée. Mais euh. Il faut dire que "la seule chose qui fonctionne par internet, ce sont les actualisations !" (dixit une employée de Monsieur Paul Emploi Spectacles qui a préféré garder l'anonymat). Bon.
Tout ça pour ça.
M'en fout, je pourrais toujours aller à la piscine gratos.
Ah non, tient. Pas à Vincennes. A la piscine de Vincennes, j'aurai juste droit à un tarif réduit. Mais euh.

mardi 06 sept. 2011

D'août à septembre

Malaisie

Trois semaines de tournée.
Deux festivals de rue et neuf communes et de l'Hérault et des Pyrénées-Orientales où nous auront joué.
Du soleil...
Des idées plein la tête pour la suite.
Mais avant, deux semaines de vacances.
Encore du soleil... Sauf que la mer Méditerranée laisse la place à la mer de Chine !
Un poisson baliste à qui j'ai bien failli faire don d'un doigt.
Un retour sur Paris.
Un déménagement à préparer...
Et dés demain, la rentrée pour Cîrconflexe autour d'un verre, pour discuter de la suite de l'aventure !

samedi 06 août 2011

En tournée avec Cîrconflexe...

On prend l'apéro... (avec les conseillers municipaux de la mairie qui nous accueille !)

2e Circonflexe Tour_02

On fait la sieste... (mais attention ! on fait la sieste dans le décors, donc cela reste professionnel !)

2e Circonflexe Tour_03

On évacue le stress... (en faisant fonctionner le commerce local...)

2e Circonflexe Tour_04

On se prépare à jouer (il faut ce qu'il faut...)

2e Circonflexe Tour_05

Et, tout de même, on joue. Ici, une représentation du spectacle de théâtre de rue Le trésor des bonimenteurs, pas plus tard que cet après-midi à Miramont-de-Guyenne, dans le cadre du 17e Festival de Théâtre de rue Bastid'Art...

2e Circonflexe Tour_06

Enfin bref ! En tournée, on n'a pas une minute à soi. Ou presque.

vendredi 20 mai 2011

Vocation manquée

"Et vous faites quoi sinon ? De la danse ?"
...
(Interrogation la plus fréquente des profs de dessin - et des élèves - des cours dans lesquels je pose...)

mardi 05 avr. 2011

Pfui...

Être comédienne, cela prend de la place dans un appartement. Les costumes et les accessoires à stocker... Les objets que l'on récupère avant le passage des encombrants parce que "cela peut toujours servir"... Et la paperasse... Toute cette paperasse occasionnée par la création d'une compagnie (deux en fait... mais faire avancer les deux de front est un casse-tête que je n'ai pas encore réussi à résoudre...)
Du coup, j'ai beau avoir un bureau plutôt spacieux, difficile de faire en sorte qu'il reste ordonné. En le regardant, j'ai l'impression de revoir mon bureau d'étudiante en école d'ingénieur... Comme quoi.

Bureau

mercredi 23 mar. 2011

Let the sunshine in

Lundi après-midi. Un prof de dessin qui a envie de profiter du soleil... Quelques élèves qui ne sont pas contre... Et un modèle - bibi - qui ne l'est pas non plus... Au final, une escapade au Jardin des Plantes.
Des regards en coin, intrigués. Des sourires. Quelques paroles échangées...
...
"Vous êtes la seule originale ! Toutes les autres sont des copies !"
...
"Bonjour !... Ah pardon ! Je n'avais pas vu que c'est vous que l'on dessinait ! Excusez-moi !"
...
"Bon courage !"
...
"Elle est douée votre copine ! Elle vous a vraiment bien dessinée !"
...
Yeah. Sunshine.

lundi 14 fév. 2011

Troisième décennie

9 février 2011. Trente ans. Rhooo.
Une visite au musée du Louvre...
(Merci à la carte Louvre Jeunes reçue à Noël... carte réservée aux moins de trente ans... hé, hé...)
Et un très, mais alors très bon resto...
Je devrais m'en remettre de cette entrée dans une nouvelle décennie...

Tour d'Argent

- page 1 de 15